23/10/2009 - Le clip des Destruction Incorporated "Lucky Day"


Il a fallut 2 mois de préparation aux Destruction Incorporated pour réaliser cette vidéo. Clip non moins original, puisqu'il a été réalisé en plan séquences et qui plus est à l'envers.
Le résultat? Tout bonnement génial..
Jugez-en par vous mĂŞme..
Dirigé par Julien Reymond
value="http://www.youtube.com/v/VBn2dxegOYY"> value="true"> type="application/x-shockwave-flash" width="243" height="200"
allowfullscreen="true">


>> Voir toutes les news sur Destruction Incorporated





Dogman's Tales


Oscillant entre punk, stoner-rock, grunge et fusion, cet album est un condensé des influences du groupe qui sont définitivement ancrées dans le meilleur du rock des 90’s… Entre furie et mélodie, chaque titre raconte une page de l’histoire du « Dogman », serial-killer imaginaire servant de fil rouge à l’album.







Le projet Destruction Incorporated (nommé ainsi en référence à un roman de Maurice G. Dantec), a germé dans l’esprit de trois jeunes musiciens avides d’expérimentations et de liberté : Pierre Belleville, également batteur de Lofofora, Bastien Burger, bassiste de Blackstrobe, et Shanka, guitariste de No One Is Innocent.
En mars 2005, ils décident de fonder d’un même élan un power-trio et un studio d’enregistrement totalement indépendant situé en plein cœur de Paris. Cette démarche leur a permis dès l’été 2005 d’enregistrer un premier album ambitieux, baptisé « Greatest Hits Vol.1 », regroupant de nombreux invités (Elliott Murphy, Grégoire Korniluk, Kemar (No One is Innocent, Laura-May E. Abron…) Les morceaux (compositions, mais aussi covers : PJ Harvey, Tears For Fears…) ont tous été enregistrés « live », dans l’esprit des « Desert Sessions » de Josh Homme.
Forts de cette expérience réussie (l’album a été mixé en février 2006 par A. Bascunana (Luke, Deportivo…), ils décident de composer et d’enregistrer leur premier « vrai » album à trois durant l’été 2006 : « Dogman’s Tales ». Après une semaine de prises (« live », une fois de plus) et 15 jours de mixage (toujours aux Destruction Incorporated Studios !), les 13 titres de l’album sont prêts. Oscillant entre punk, stoner-rock, grunge et fusion, cet album est un condensé des influences du groupe qui sont définitivement ancrées dans le meilleur du rock des 90’s… Entre furie et mélodie, chaque titre raconte une page de l’histoire du « Dogman », serial-killer imaginaire servant de fil rouge à l’album.




© 2017 Enrage Production, ZA la Courtinais, 4 rue Madeleine Brès, 35580 Guichen - France